Laisser s’exprimer son corps, l’écouter et vivre en conscience.

ACCUEIL Version imprimable de cet article Version imprimable

Les marches de santé

Autrefois appelées les marches du cancer, le Qi Gong de la Marche a été créé en Chine par une femme, elle-même atteinte d’un cancer, Maître Guo Ling de la province de Guangdong,.
Le Qi Gong de la Marche comporte 5 Marches qui correspondent aux 5 organes. (Poumons. Cœur. Rate/ Pancréas. Reins. Foie.)
La cadence varie en fonction de l’organe concerné et en fonction de la vitalité de chaque personne.
Ces Marches correspondent à une nouvelle impulsion, à un nouveau départ.
L’individu a authentifié son histoire. Il s’est remis en question. Son corps lui a parlé. Il l’a entendu et son intention est maintenant de faire différemment,
de marcher à une autre cadence sur le chemin de la vie

La marche du poumon :

Démarrer du pied gauche, inspirer en deux fois.
Les mains sont inversées par rapport aux pieds : pendant l’inspiration je monte ma main droite, comme si je tirais un fil vers le haut. (chi,chi)
J’avance pied droit en expirant,
je laisse aller ma main droite sur le côté de mon buste tandis que ma main gauche part du menton et s’abaisse paume à la terre comme si j’enfonçais un pieu. (rou)
C’est l’ascenseur des énergies : les mains passent et repassent le long du méridien curieux Shong Maï qui part du périné jusqu’au sommet du crâne, Baï Hue.
La tête tourne du même côté que le pied qui avance, donc du même côté que le bras ballant le long du corps. La marche est souple, rythmée, devient vite naturelle.

Il convient d’installer une intention, de chasser la mauvaise énergie avec l’Expiration,
de donner une autre information à son corps qui a reçu des messages qu’il ne reconnaissait pas et qui ont été la cause de son mal être, de sa maladie.
L’intention peut s’appuyer sur une visualisation :
La respiration fait entrer une nouvelle énergie qui parcourt le corps entier et plus particulièrement la ou les parties à guérir, à transformer, à faire évoluer,
on peut visualiser un rayon de lumière ou un fluide guérisseur.
La maladie, le cancer sont considérés comme un nœud d’énergie, un amas de Qi.
Les exercices rétablissent la circulation d’énergie donc diminue le processus de la maladie.
Plus simplement aussi, la respiration amène une oxygénation qui
renforce, dans le cas des cancers, l’action de la chimio ou radiothérapie et renforce la vitalité du malade pour mieux résister aux effets secondaires.
On sait aujourd’hui que les pensées influent sur le corps physique.
Il est donc nécessaire de s’octroyer de plus en plus de moment avec des pensées d’amour, de confiance, de reconnaissance vis-à-vis de soi.
La pratique du qi gong est justement un de ces moments privilégiés.

Les nouvelles informations apportées par l’intention et l’exercice permettent à l’individu de se re-structurer.
Le Qi Gong de la Marche est conseillé pour tous types de cancer,
pour des problèmes articulaires, moteurs, A V C, anévrismes, traumatisme crânien, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, polyarthrite rhumatoïde sévère, fibro-myalgie...etc
Il a été prouvé scientifiquement que les marqueurs biologiques du stress et de la cortisolémie diminuent après la pratique de la marche.
Les marches de santé facilitent la récupération après une maladie et renforcent l’immunité du patient.

Pour que le processus de la régénération puisse s’activer, il est souhaitable de marcher au moins 20 minutes à chaque séance.
Ce Qi Gong de la marche est utilisé en complément des thérapies conventionnelles.
Dans la « Marche Xi Xi Hu », Xi prononcé Chi signifie « inspire » et Hu prononcé Rou signifie « expire ».
La marche débute par l’ouverture et se termine par la fermeture (pour emmener et conserver l’énergie vitale).
Il est très important de respecter le rythme de sa respiration. Les mouvements s’adapteront progressivement sur elle, tout naturellement.
On corrigera donc plutôt les mouvements.
La coordination de la marche est un équilibre. Entrent en jeu la respiration, les mouvements des quatre membres et ceux de la tête, naturellement reliée à toute la colonne vertébrale.
Selon les problèmes rencontrés, on privilégiera certaines postures ; la marche sera réalisée à différentes vitesses.
Par exemple marcher rapidement, à petits pas, vise à accélérer la circulation sanguine et à ramollir les nodules, les tumeurs.
Cependant en cas de fatigue, on recherchera plutôt une marche lente, voire très lente.

La marche au rythme de Xi Xi Hu, exécutée à vitesse moyenne et en cadence régulière, peut ouvrir « la méditation en mouvement ».
(L’automatisme de la marche une fois installé, on peut parvenir à vider l’esprit à 50%).
Il est souhaitable que chaque pratiquant recherche son propre confort : j’inspire pleinement l’air frais… j’expire en évacuant l’air usé…
J’inspire et je suis conscient de l’oxygène qui se répand dans mon corps…
A l’inspire, l’air frais circule dans la corps ; à l’expire je relâche mon corps et je souris intérieurement.

Haut de Page